The Trouble with StationaryTITLE>

A> up previous contents index
Next: De nos antÈcÈdents1966
Up: Šcrits
Previous: Ouverture de ce recueil

 

Le sÈminaire sur „la Lettre volÈe“,
1956, puis 1966

2001
L’automatisme de rÈpÈtition prend son principe dans
l’insistance de la chaÓne signifiante (Wiederholungszwang).
[Lac66a, p. 11,]

2002
Le sujet de l’inconscient est ý situer comme
ex-sistant
; c’est-ý-dire situÈ ý une place excentrique.
[Lac66a, p. 11,]

2003
C’est la loi propre de la chaÓne signifiante qui rÈgit la
forclusion (Verwerfung), la dÈnÈgation (Verneinung), le
refoulement (Verdr”ngung). [Lac66a, p. 11,]

2004*
C’est l’ordre symbolique qui est, pour le sujet,
constituant. [Lac66a, p. 12,]

2005*
L’inconscient, c’est le discours de l’Autre.
[Lac66a, p. 16,]

2006
Le langage des abeilles est une fonction imaginaire plus
diffÈrenciÈe que les autres. [Lac66a, p. 19,]

2007
Le registre de la vÈritÈ se situe ý la fondation de
l’intersubjectivitÈ. [Lac66a, p. 20,]

2008
Le signifiant matÈrialise l’instance de la mort.
[Lac66a, p. 24,]

2009
Le signifiant a une matÈrialitÈ qui ne supporte pas la
partition; il est atomique. [Lac66a, p. 24,]

2010*
Le signifiant est unitÈ d’Ítre unique.
[Lac66a, p. 24,]

2011
Le signifiant n’est symbole que d’une absence.
[Lac66a, p. 24,]

2012
Le signifiant peut changer de place.
[Lac66a, p. 25,]

2013
Le signifiant peut manquer ý sa place.
[Lac66a, p. 25,]

2014
Le symbolique peut manquer ý sa place.
[Lac66a, p. 25,]

2015
Le rÈel est toujours ý sa place. [Lac66a, p. 25,]

2016*
Le signifiant n’est pas fonctionnel.
[Lac66a, p. 26,]

2017
Les paroles restent. [Lac66a, p. 27,]

2018
Les Ècrits ne restent pas. [Lac66a, p. 27,]

2019
Les paroles entraÓnent une dette ineffaÁable.
[Lac66a, p. 27,]

2020
La dette fÈconde les actes par ses transferts.
[Lac66a, p. 27,]

2021
Le signifiant est prÈsÈant par rapport au signifiÈ.
[Lac66a, p. 29,]

2022
La lettre (missive) a un trajet qui lui est propre.
[Lac66a, p. 29,]

2023
La lettre (missive) est un signifiant.
[Lac66a, p. 29,]

2024
Le signifiant ne se maintient que dans un dÈplacement
circulaire. [Lac66a, p. 29,]

2025
Le signifiant a un fonctionnement alternant, qui exige
qu’il quitte sa place, pour y faire retour circulairement.
[Lac66a, p. 29,]

2026*
Le sujet suit la filiËre du symbolique.
[Lac66a, p. 30,]

2027*
Le dÈplacement du signifiant dÈtermine les sujets dans
leurs actes. [Lac66a, p. 30,]

2028
L’homme est habitÈ par le signifiant.
[Lac66a, p. 35,]

2029
Le signifiant est prÈÈminent sur le sujet.
[Lac66a, p. 39,]

La suite: en 1955 et en 1966.

2030
La psychanalyse est la mise en question du
psychanalyste. [Lac66a, p. 41,]

2031
La mÈmoration dont il s’agit dans l’inconscient,
n’est pas du registre de la mÈmoire. [Lac66a, p. 42,]

2032
L’ordre symbolique n’explique pas tout.
[Lac66a, p. 42,]

2033
C’est de ce qui n’Ètait pas que ce qui se rÈpËte procËde.
[Lac66a, p. 43,]

2034
La rÈpÈtition est rÈpÈtition symbolique.
[Lac66a, p. 46,]

  figure1309
Figure: Le rÈseau 1-3

2035
L’ordre du symbole n’est pas constituÈ par l’homme, mais
le constitue. [Lac66a, p. 46,]

2036
Dans le parcours subjectif, l’actualitÈ du sujet a, dans
son prÈsent, le futur antÈrieur. [Lac66a, p. 50,]

2037*
La subjectivitÈ ý l’origine n’est d’aucun rapport au
rÈel, mais d’une syntaxe qu’y engendre la marque signifiante.
[Lac66a, p. 50,]

2038
Le dÈsir possËde une persistance indestructible.
[Lac66a, p. 52,]

2039
Les phÈnomËnes de l’automatisme de rÈpÈtition sont
essentiellement dans l’insistance. [Lac66a, p. 52,]

2040
L’homme pense l’ordre symbolique, car il y est d’abord
pris dans son Ítre. [Lac66a, p. 53,]

2041
L’homme a pu entrer dans l’ordre symbolique, comme sujet,
par la voie d’une bÈance spÈcifique de sa relation imaginaire ý son
semblable. [Lac66a, p. 53,]

2042
L’entrÈe de l’homme dans l’ordre symbolique ne peut se
faire que par le dÈfilÈ radical de la parole. [Lac66a, p. 53,]

2043
Le dÈfilÈ de la parole se reproduit chaque fois que le
sujet s’adresse ý l’Autre, comme absolu. [Lac66a, p. 53,]

  figure1320
Figure: Le SchÈma L

2044
L’Autre peut annuler le sujet. [Lac66a, p. 53,]

2045
Le schÈma L, schÈma ici, reprÈsente la
dialectique de l’intersubjectivitÈ. [Lac66a, p. 53,]

2046
Dans le schÈma ici, tex2html_wrap_inline84522  et tex2html_wrap_inline84524 
reprÈsentent le couple de rÈciproque objectivation imaginaire.
[Lac66a, p. 53,]

2047
Dans le schÈma ici, tex2html_wrap_inline84526  symbolise le sujet
supposÈ complÈtÈ du tex2html_wrap_inline84528  freudien. [Lac66a, p. 55,]

2048
Le tex2html_wrap_inline84528  se distingue de l’inconscient, en ceci qu’il est
logistiquementgif disjoint et
subjectivement silencieux. [Lac66a, p. 55,]
2049
C’est du champ de l’Autre que le sujet tex2html_wrap84652  reÁoit son
message sous une forme inversÈe. [Lac66a, pp. 55-56,]

2050
Le sujet de la sÈance psychanalytique est le tex2html_wrap84652 
supposÈ complÈtÈ du tex2html_wrap_inline84528  . [Lac66a, p. 55,]

  figure1370
Figure: Le rÈseau 1 – 3 transformÈ

2051
La projection implique une relation duelle.
[Lac66a, p. 57,]

  figure1381
Figure: Le rÈseau tex2html_wrap_inline84640

2052
Dans le schÈma ici, A  est le champ de
l’Autre. [Lac66a, p. 55,]


next up previous contents index
Next: De nos antÈcÈdents1966
Up: Šcrits
Previous: Ouverture de ce recueil

Jacques Siboni